École Centrale Paris Saclay Master Plan

AWP was part of the shortlist for the international invite competition for the new École Centrale engineering school in the French city of Saclay, southwest of Paris. The brief also included the urban development of the area surrounding the school in Saclay’s research and innovation zone.

PARIS-SACLAY PROJECT GUIDELINES

The development project of Joliot Curie area follows the ambitions below:

  • To bring out an innovative ecosystem with a global reach.
  • Key themes « Insert / preserve / provoke / connect ».
  • Principles of campus planning: amplified geography, density, grid, mesh and landscape
  • A global project: Park campus, «a kind of hybridization between the urban intensity necessary to exchanges and a landscape dimension that ensures the transition with nature»

VISION FOR JOLIOT CURIE AREA

The site of the future Joliot Curie area is to become a major metropolitan site. The opportunity to locate the École Centrale and the ENS Cachan in this specific area allows to give a strong visibility to a site that is not enough emphasized today, espacially towards the Ile-de-France metropolis.

Within this exceptional site, the landscape is the trigger of our project: it is the only element capable of supporting the transformation of the site, specifically because it is its original fabric and heritage, the actual urbanization showing a completely self-sufficient functioning towards its environment. The new design thus re-establishes the different scales of landscape as a structure for urban space.

From a subtle tensioning between the major public space programmed on Moulon area and the existing natural landscape (Bois de la Gyonnerie), the landscape re-shapes itself into hybrid forms, sometimes urban, sometimes producing, highlighting this existing element.

This hybridization allows spatial qualities that do not exist yet on the site, and enables to establish a strong identity marker on the plateau. The campus must exist as a singular place, which involves the creation of a certain urban density in order to create structural voids, allowing a variation of public spaces and uses within the district.

The design of Joliot Curie public spaces is thought of as a giant meeting area: the same fluid, flexible, flat ground, a mobility centered primarily on soft mobility. The differentiation of spaces by thresholds is created by the introduction of a « softscape » design. It is the ground that gives the project its identity.

The attractiveness of the site is amplified by public space: the appropriation of the land by all users, an experimental and evolutive public space in coherence with a campus mainly oriented towards innovation. The principle of serendipity is essential and critical to the success of the École Centrale project for its dynamism and for its inclusion in a constellation of excellence, quoting Horace Walpole – «They were always making discoveries, by accident and sagacity, of things they were not in quest of». In order to do so, physical space must be shaped up to enable a certain flânerie and facilitate spontaneous encounters, these unexpected and unplanned exchanges that are a sine qua non condition of great inventions. As Walpole invented a new word to express this concept, we want to create here a new type of public space that is worthy of this concept.

SIX PRINCIPLES FOR A « LANDSCAPE PROJECT »

AMPLIFIED EXISTING
the site is already there as a reason for reinvention]

PLAYGROUND
major iconic public space within the area, metropolitan identity

TREES ATTACK
the forest takes prominence

GRID
as urban structure

NETWORKS
mobility, water system

PUBLIC SPACE TYPOLOGIES
variation of a network of micro-public spaces throughout the site

AWP a été invité et sélectionné parmi les cinq équipes d’architectes et d’urbanistes finalistes à participer au concours international pour le projet de transfert de l’Ecole Centrale Paris sur le plateau de Saclay. En plus de l’implantation de l’école d’ingénierie, le projet inclue également le développement urbain du quartier Joliot Curie sur le campus de Paris-Saclay, spécialisé dans la recherche et l’innovation.

LIGNES DIRECTRICES DU PROJET PARIS-SACLAY

Le projet d’aménagement du quartier Joliot Curie s’inscrit pleinement dans les ambitions de projet énoncées par l’équipe de Michel Desvigne pour le projet Paris Saclay, ainsi que dans la déclinaison faite par l’équipe MSTKA à l’échelle du quartier du Moulon :

  • Faire émerger un écosystème de l’innovation au rayonnement mondial.
  • Quatre enjeux majeurs : « insérer / préserver / dynamiser / relier »
  • Cinq principes fondamentaux d’aménagement du campus : la géographie amplifiée, la densité, la trame, le maillage et le paysage
  • Un projet global : le parc campus, « une sorte d’hybridation entre l’intensité urbaine nécessaire aux échanges et une dimension paysagère qui assure la transition avec la nature proche »

VISION POUR LE QUARTIER JOLIOT CURIE

Le site du futur quartier Joliot Curie est un site métropolitain en devenir. L’opportunité de l’implantation de l’école Centrale et de l’ENS Cachan à proximité directe de Supélec permet de redonner une visibilité à un espace aujourd’hui peu mis en valeur, et surtout le remettre dans la danse de la métropole francilienne. Dans ce site exceptionnel, le paysage fait projet : il est le seul capable de supporter la mutation du lieu, car il est la trame et le patrimoine du site, l’urbanisation actuelle montrant un fonctionnement totalement autarcique à cet environnement. Le nouvel aménagement rétablit donc les échelles du paysage comme structure de l’espace urbain. A partir d’une mise en tension entre l’espace public majeur programmé sur le quartier du Moulon (la « croix », appartenant à la chaîne des « lieux publics » prévus dans le projet de l’équipe Desvigne) et le paysage « naturaliste» existant (le bois de la Guyonnerie), le paysage s’hybride dans des formes parfois urbaines, parfois productrices, venant mettre en valeur un élément existant. Cette hybridation engage des qualités d’espaces aujourd’hui inexistantes sur le site, et permet d’établir un marqeur d’identité fort à l’échelle du plateau. Le campus doit exister en tant que lieu singulier, ce qui passe par la création d’une certaine densité urbaine pour pouvoir créer des vides structurants, permettant une déclinaison des espaces publics et des usages à l’intérieur du quartier. L’aménagement des espaces publics du quartier Joliot Curie est pensé comme une zone de rencontre géante : un même sol fluide, flexible, plat, une mobilité axée essentiellement autour des modes doux. La différenciation des espaces, les ruptures, sont créées par l’introduction du softscape dans l’aménagement. C’est bien le sol qui signe l’identité du projet, qui donne l’adresse. L’attractivité du site est amplifiée par l’espace public : l’appropriation du sol par tous les usagers, un espace public expérimental et évolutif en accord avec un campus tourné essentiellement autour de l’innovation. Le principe de sérendipité (serendipity) est essentiel et primordial pour le succès du projet de l’Ecole Centrale, pour son dynamisme et pour son inscription dans une constellation d’excellence. Le mot a été inventé par Horace Walpole en référence à la nouvelle Les Princes de Serendip – “They were always making discoveries, by accident and sagacity, of things they were not in quest of” – faire des découvertes (donc créer de l’innovation) par hasard et par intelligence. Pour cela faire, l’espace physique doit être à la hauteur, et doit rendre possible aussi une certaine flânerie, faciliter ces rencontres imprévues, ces échanges non programmés qui sont une condition sine qua non des grandes inventions. Comme Walpole invente un nouveau mot pour exprimer ce concept, nous voulons ici créer un nouveau type d’espace public à la hauteur de ce concept.

SIX PRINCIPES POUR UN « PAYSAGE DE PROJET »

EXISTANT AMPLIFIÉ
le déjà-là du site comme motif de réinvention

PLAYGROUND
espace public majeur iconique du quartier, adresse métropolitaine

ARBRES ATTACK
la forêt reprend ses droits

LA « TRAME »
comme structure urbaine

RÉSEAUX
réseau de mobilité, réseau d’eau

ESPACES PUBLICS DÉCLINÉS
la déclinaison d’un réseau de micro-espaces publics sur l’ensemble du site